Le dispositif Instale

Structures d’hébergement

Les structures d'hébergement

Depuis sa création en 2009, la Commission d’Orientation des Statutaires préfigurait la mise en place du dispositif INSTALE.

Cette commission a pris corps après avoir fait le constat d’échec des orientations tous azimuts qui prévalaient antérieurement.

Afin de déterminer les critères d’éligibilité à cette commission, plusieurs réunions ont été nécessaires pour définir un consensus qui devait être la base et le socle de ce dispositif.

Ainsi ont été déterminés les critères d’orientation suivants ainsi que la spécificité des structures :

  • Le CPH, 40 places, il accueille des  ménages présentant de grosses difficultés d’intégration dues à une problématique psycho-socio-culturelle.
    Les ménages s'acquittent des frais d’hébergement qui représentent 15 % de leurs revenus ; le CPH peut également subvenir temporairementbaux besoins des ménages par une aide financière si les droits ne sont pas ouverts. L’accompagnement est pluridisciplinaire.
  • Le DSS ADOMA, 15 places (5 pour isolés, 10 pour couples), accueille des personnes peu autonomes pour lesquelles un accompagnement social et éducatif est encore nécessaire.
    Les ménages s'acquittent d'une participation financière de l’ordre de 54 € pour les personnes isolées et 54,50 € pour les couples.
    Le DSS peut aussi  dispenser momentanément une aide financière si les droits ne sont pas encore ouverts.
    L’accompagnement y est pluridisciplinaire.
  • Le HR SARA, 75 places, à l’instar du DSS ADOMA accueille les ménages peu autonomes pour lesquels un accompagnement social et éducatif est encore nécessaire.
    Les familles s’acquittent du résiduel de loyer et participent au paiement des fluides consommés.
    Il n’y a pas d’aide financière, les droits doivent être ouverts.
    L’accompagnement y est pluridisciplinaire. Cliquer ici
  • ELIA, 100 places dans le parc public en bail glissant, les ménages ne doivent pas présenter de difficultés qui pourraient être un frein à une insertion durable. Après, une prise en charge de 6 à 8 mois ils doivent être suffisamment autonomes pour glisser le bail à leur nom. Les ménages s’acquittent du résiduel de loyer, les fluides sont à leur charge puisque l’ouverture des compteurs se fait au nom du ménage.
    Une aide financière peut être octroyée sous forme d’avance ; le FSL est également mobilisé.
    L’accompagnement y est pluridisciplinaire.
Votre recherche
Nos Partenaires

Cliquer pour voir le site

ADRIM
Alotra
Elia
France Terre d'Asile
Habitat pluriel
Hospitalité pour les femmes
Logisol
Centre Osiris
Forum des réfugiés
Sara Ghu
Logo Caravelle

ARCA
(Association loi 1901)

67, Rue Paradis
13006 Marseille
Tel 04.91.52.99.62